Bien gérer les hausses de températures
28. avril 2021

Comment bien gérer le stress thermique des bovins.

Stress thermique - bovins

Le stress thermique est un problème chez les bovins. Pourquoi?

La plupart d’entre nous préfèrent la chaleur au froid, mais une vraie journée d’été chaude et humide peut aussi être très inconfortable car vous vous sentez somnolent et perdez l’appétit. La plupart du temps, vous aurez simplement envie de vous asseoir à l'ombre et boire quelque chose de rafraîchissant. Sans surprise, les bovins ressentent la même chose. Sur une plus longue période, le temps chaud peut causer des problèmes importants pour les ruminants - et pour vous en tant qu'éleveur aussi.

En temps normal, les bovins peuvent gérer eux-mêmes le problème et réguler leur température corporelle. Mais la régulation thermique via les glandes sudoripares n'est pas toujours suffisante et ne permet pas une régulation efficace de la température corporelle. Le stress thermique chez les bovins survient lorsque les animaux génèrent et absorbent trop de chaleur - plus de chaleur qu'ils ne peuvent facilement en évacuer par la respiration et la transpiration.

Lorsque le soleil est là et que la température est élevée, la vache aura tendance à réduire son ingestion pour réguler sa température corporelle, car les fermentations du rumen sont une source de dégagement de chaleur interne. Une consommation réduite d'aliments entraîne une baisse de la production de lait. Le stress thermique provoque également une forte variabilité du pH du rumen et un risque plus élevé d'acidose.

Le stress thermique peut provoquer:

- une diminution du pouvoir tampon de la salive (halètement).

- une diminution de la teneur en matière grasse du lait

- une augmentation du nombre de cellules

Le stress thermique est un problème qui peut engendrer des pertes importantes de performances et qui est couteux. Mais comment le détecter avant qu’il ne soit trop tard ?

Les symptômes du stress thermique chez les bovins - Attention !

Comme mentionné, vous constaterez une ingestion plus faible car la digestion dégage de la chaleur et nécessite de l'énergie. La vache se déplace et recherche un bac à eau ou un endroit ventilé pour se refroidir. Une vache boit près du double de la quantité d'eau normale si elle est soumise à un stress thermique.

Le métabolisme de la vache redirige une partie du flux sanguin des tissus autour de l'estomac et des organes internes vers la peau pour évacuer la chaleur. La réduction du flux sanguin signifie qu'il y a moins d'oxygène et d'énergie disponible pour les cellules autour du tractus intestinal. Cela affaiblit la barrière entre les vaisseaux sanguins et le tractus intestinal, ce qui peut conduire au syndrôme de « l’intestin perméable».

Les étapes du stress thermiques chez la vache, augmentation de chaleur et conséquences physiologiques

Conseils sur la gestion du stress thermique

Il existe plusieurs étapes importantes sur lesquelles vous pouvez vous concentrer et plusieurs mesures à mettre en œuvre afin d'éviter les problèmes de stress thermique dans votre troupeau.

Tout d'abord, il y a de l’alimentation et l'eau. Vous devez fournir des abreuvoirs propres et maintenir une bonne qualité des aliments. Ajoutez un conservateur dans la ration si elle chauffe et augmentez la concentration d'énergie si nécessaire. Cela vous permet de vous assurer que votre troupeau reçoit les nutriments dont il a besoin et la même quantité d'énergie en ingérant une plus petite quantité d'aliments.

Il existe trois autres éléments importants :

1. Gardez un œil sur la ventilation et assurez-vous de faire passer le plus d'air possible dans le bâtiment. Il est particulièrement important de maintenir une bonne ventilation autour des vaches taries / gestantes qui ont commencé le processus de distension des ligaments et du tissu conjonctif en rapport avec un vêlage imminent. Elles ne peuvent pas se lever et se coucher plusieurs fois par jour, car il existe un risque de lésions dû à la pression entre l'os du pied et la sole. Il est donc important de diriger l’air vers les vaches couchées pour qu’elles soient rafraichies et qu’elles évitent de se lever.

La chose la plus importante dans toutes les stabulations est la ventilation transversale, qui aspire l'air frais depuis l'extérieur.

2. Si possible, essayez de rassembler les vaches en petits groupes pour la traite.

3. En ajoutant du bicarbonate de sodium, vous fournissez à la vache un tampon supplémentaire, ce qui signifie que la vache peut contrer l'acidose et mieux utiliser sa ration. En ajoutant de la levure, les bactéries présentes dans le rumen sont stimulées, ce qui signifie que la vache augmente elle-même son efficacité alimentaire.

REGUL'HEAT : 
     • Régule la chaleur interne liée au stress thermique
     • Favorise la digestion de la ration
     • Stabilise le pH ruminal par l'apport de substances TAMPON

FRESHFOSS :
• Préserve la valeur nutritionnelle de la ration
• Réduit les fermentations responsables d'échauffements
• Améliore l'appétence et l'ingestion de la ration mélangée